09 janvier 2011

La critique de Paolo pour Chiara... avant ..

Adresse Internet du message : http://theatremavie.canalblog.com/archives/2008/02/28/6728025.html   Titre du commentaire : 1943, UN ETE SICILIEN (Titre de la première version de Chiara, l'enfant de l'Etna).   Commentaire :   Si la pauvreté engendre souvent la perte de dignité ou a obligé certains à s'expatrier pour garder une âme de colombe même dans les mines de charbon, d'autres ont préféré la noirceur de leurs chemises... Chiara, l'enfant de l'Etna (1943, un été sicilien) est un petit chef-d'oeuvre que je vous... [Lire la suite]

31 décembre 2010

Eärwenn, les messagers de la lande - critique d'Ambre Saint Pierre

EARWENN, LES MESSAGERS DE LA LANDE ou La simplicité d'une grande écriture par Ambre Saint-pierre, mercredi 29 décembre 2010, 16:33 J'ai toujours pensé que la grandeur, la valeur d'une chose résidaient dans la simplicité avec laquelle on les exprimait. Eh bien, je ne m'étais pas trompée, et l'ouvrage de Liza LO BARTOLO BARDIN en est décidément la preuve.   L'écriture est spontanée et concrète, mais la profondeur et le professionnalisme de son auteure sont bien là. Sa sensibilité aussi, présente à chaque page, qu'elle alterne... [Lire la suite]
29 décembre 2010

BLOG EN PAUSE et JOYEUSES FETES !

L'image est parlante ! BLOG EN PAUSE !!!!!   Je vais prendre un peu de distance avec ce blog... Oh pas pour des vacances ou pour une quelconque grève du zèle ! Non, non ! Au contraire ! On ne peut être au four et au moulin comme disait la grand-mère de mon voisin. La mienne je ne l'ai pas connue et je ne sais pas si en Sicile on employait ce genre de métaphore. Toujours est-il que je dois me remettre sérieusement à l'écriture. Après la parution de mes deux derniers romans, (Chiara l'enfant de l'Etna et Eärwenn les messagers... [Lire la suite]
29 décembre 2010

Les nouvelles lectures de Martine ont aimé Chiara !

Chiara, l'enfant de l'Etna       Printemps 1943, alors que la deuxième guerre mondiale fait rage, la Sicile s’apprête à vivre le débarquement des Alliés. Et si les adultes envisagent cette arrivée entre espoir et crainte, il n’en va pas de même pour les enfants qui vivent ce bouleversement à travers leurs jeux et l’innocence de leur jeunesse. C’est par les yeux de Chiara, petit bout de femme à l’esprit alerte et encore bien ancrée dans le charme et l’innocence de l’enfance, que l’auteur Liza Lo Bartolo nous invite... [Lire la suite]
28 décembre 2010

Les nouvelles lectures de Martine et Chiara !

    28.12.2010  LES NOUVELLES LECTURES DE MARTINE     Chiara, l'enfant de l'Etna     Printemps 1943, alors que la deuxième guerre mondiale fait rage, la Sicile s’apprête à vivre le débarquement des Alliés. Et si les adultes envisagent cette arrivée entre espoir et crainte, il n’en va pas de même pour les enfants qui vivent ce bouleversement à travers leurs jeux et l’innocence de leur jeunesse. C’est par les yeux de Chiara, petit bout de femme à l’esprit alerte et encore bien ancrée dans le... [Lire la suite]
28 décembre 2010

Chiara critiquée par les Lectures de Martine

28.12.2010  LES NOUVELLES LECTURES DE MARTINE     Chiara, l'enfant de l'Etna     Printemps 1943, alors que la deuxième guerre mondiale fait rage, la Sicile s’apprête à vivre le débarquement des Alliés. Et si les adultes envisagent cette arrivée entre espoir et crainte, il n’en va pas de même pour les enfants qui vivent ce bouleversement à travers leurs jeux et l’innocence de leur jeunesse. C’est par les yeux de Chiara, petit bout de femme à l’esprit alerte et encore bien ancrée dans le charme et... [Lire la suite]
28 décembre 2010

Chiara dans Ouest France

Chiara, dernier bébé de Liza Lo Bartolo  OUEST FRANCE COTES D'ARMOR   mardi 28 décembre 2010          Son écriture est poétique et amoureuse. Elle s'y attelle dans sa maison cossue, nichée entre Pontivy et Noyal-Pontivy. Elle édite son 15e ouvrage, un roman sur fond de chemises noires et de fascisme.   Entretien   Comment êtes-vous venue à l'écriture ?   J'ai toujours plus ou moins écrit. À l'âge de 12 ans, j'écrivais de petites nouvelles, mais je ne m'en occupais... [Lire la suite]