2010_09_21_1_Quai_de_Bercy

Ce mardi 21 septembre nous étions invités par la secrétaire particulière du romancier historien Gonzague Saint Bris, également fondateur de la mythique "Forêt des Livres" où j'expose mes livres depuis deux ans. Marie-Claude Mahiette, véritable cheville ouvrière de cet évènement nous fait l'honneur de son amitié. En cette soirée, elle se voit remettre par le ministre Hervé Novelli, la médaille de l'ordre du mérite et nous a invités à assister à cet évènement.

2010_09_21__la_m_daille_de_l_ordre_du_m_rite

Nous arrivons donc Marc et Evelyne Kerrien nos amis de Noyal Pontivy qui travaillent à Paris, et moi vers 19 h quai de Bercy au n° 109. Pour entrer au Ministère des Finances et de l'Economie Il faut montrer patte blanche, évidemment : cartons d'invitation, contrôle d'identité, passage de nos sacs sur le tapis du scanner... C'est normal surtout en cette période où Vigie Pirate est activée à son niveau supérieur. Mais nous avons échappé à la fouille au corps.  Nous accédons enfin dans la salle de réunion où se rassemblent tous les invités. Notre ami Gérard Robert Tomasini (ancien huissier à l'Asemblée Nationale) nous accueille le premier. Marie Claude est là, très entourée et nous accueille à son tour.

Après quelques minutes on nous invite à prendre l'ascenseur pour le 7ème. Arrivée là, je prends cette photo pour mes amis facebook et leur faire deviner où je me trouve. Seule Violette devine. ;-)

2010_09_21_2_7_me__tage_quai_de_Bercy

Nous sommes plus d'une soixantaine. La famille, les amis de Marie Claude, pas mal de journalistes mais surtout Mr le ministre Hervé Novelli, la comtesse Saint Bris et son fils Gonzague, et quelques bénévoles de la Forêt des Livres.

2010_09_21_Madame_la_comtesse_Saint_Bris_et_Gonzague

Mr Hervé Novelli, rencontré déjà par deux fois lors de mes dédicaces à la Forêt des Livres, y a présenté cette année son livre sur les autoentrepreneurs. C'est lui qui est à l'instigation de cette formidable idée de l'autoentreprise. Gros succès, évidemment. Plus de 520 000 autoentreprises créées à ce jour.

 

DSC_0489

DSC_7532_1_

2010_09_21_Herv__Novelli_et_Gonzague_Saint_Bris

 

2010_09_21_6_Marc_et_Evelyne_Kerrien

Marc et Evelyne Kerrien, invités eux aussi pour avoir participé à la dernière Forêt des Livres avec nous, ont également apprécié la soirée et j'attends le reportage d'Evelyne pour agrémenter mon compte-rendu. Après le discours d'Hervé Novelli et celui de Marie-Claude nous apprécions le buffet excellent et le champagne.

IMG00026_20100921_1853

2010_09_21_Quai_de_Bercy

 

DSC_7507_1_

Alors c'est le défilé devant les photographes. Personnellement j'aime ces deux photos-là (normal, non ? Ne suis-je pas une grande petite romantique ?)

2010_09_21_4_Avec_le_Comte

Là je me dis "Wahouhh comme il est grand !"

2010_09_21_5_Gonzague_Saint_Bris

Et là, je me dis "pourvu que je ne bafouille pas..."

Pfff ! Pensez-vous... comme une grosse timide que je suis, je n'ai réussi à prononcer que quelques inaudibles mots dont je ne me rappelle plus la teneur... Moi, impressionnée ? Non... presque pas...

2010_09_21_3_Marie_Claude_Mahiette

Notre amie Marie Claude Mahiette, bien entourée, à sa droite le ministre Hervé Novelli, à sa gauche Mr Emmanuel de la Taille et Gonzague Saint Bris.

 

.

2010_09_21_Ray_Evelyne_et_Marc_Kerrien

Les Noyalais Evelyne et Marc Kerrien.

 

Emmanuel de la Taille, homme de médias et de réseaux, au contact de qui on se sent tout de suite à l'aise.

Emmanuel_de_la_Taille

et puis et puis ...

Rappelez-vous, je vous ai déjà raconté mon amour du théâtre, mes années de scène et de tournées, mes rencontres, mais jamais je n'aurais cru que je rencontrerai l'auteur qui m'a donné le virus de la scène,

2010_09_21_Ren__de_Obaldia

René de Obaldia, himself, l'auteur des Impromptus dont le Défunt, l'auteur joué dans le monde entier, et qui possède un nombre incalculable de "veuves" appelées Julie. Eh bien ce soir j'ai été embrassée par un jeune homme de 92 ans, en meilleure forme que moi, et qui m'a séduite ! Né en 1918, il aura 92 ans le 22 octobre.

 

 

"J'ai le plaisir d'embrasser toutes les Julie que je rencontre de par le monde" me dit-il. J'avais en effet interprété ce rôle au lycée, à l'âge de 15 ou 16 ans. Mis en scène avec mon amie de l'époque, Hélène, qui interprètait Madame de Crampon. Nous avions ensemble créé les costumes, les chapeaux couverts d'oiseaux et de fleurs... Quelques mois d'intenses répétitions dans la passion et la joie, et puis une représentation à la fin de l'année scolaire devant les élèves ! Mon premier bonheur de scène.

 

','hspace':null,'vspace':null,'align':null,'bgcolor':null}">

 

Il s'est montré gentil et attentif alors que je lui racontais mon parcours depuis ma première scène jusqu'à ce jour. "Finalement vous avez bouclé la boucle puisque aujourd'hui vous écrivez". Oui, je lui ai avoué que je venais de terminer l'écriture d'une comédie burlesque et musicale... entre autres.

2010_09_21_Ren__de_Obaldia_2

 

Et puis nous avons papoté quelques minutes de notre passion commune.

A la fin de la soirée j'ai enregistré une petite interview de lui avec mon camescope en lui demandant l'autorisation de publier sur Internet et avec humour il me répond : "alors peut-être que je vais devenir célèbre dans le monde entier !" Merci à Valerie Bochenek (créatrice de bijoux et ecrivain) qui a tenu ma caméra le temps de cette petite interview impromptue.

 

Merci mille fois Monsieur René de Obaldia pour votre humour, votre intelligence, votre gentillesse et votre beauté qui n'est pas qu'intérieure.

Pour finir je voudrais reprendre les derniers mots du discours de Marie-Claude, prononcé à la fin de celui de Mr Hervé Novelli, et qui reprenait le poème de Louis Aragon : "C'est une chose étrange à la fin que le monde"...(Titre du dernier ouvrage de Jean D'Ormesson, président d'honneur de la dernière Forêt des Livres le 29 août 2010.)

 

C'est une chose étrange à la fin que le monde 

 

Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit 

 

Ces moment de bonheur ces midis d'incendie 

 

La nuit immense et noire aux déchirures blondes 

 

- 

 

Il y aura toujours un couple frémissant 

 

Pour ce matin-là sera l'aube première


Il y aura toujours l'eau,le vent,la lumière
 

 

Rien ne passe après tout si ce n'est le passant


-
 

 

Rien n'est si précieux peut-être qu'on le croit 

 

D'autres viennent Ils ont le cœur que j'ai moi-même 

 

Ils savent toucher l'herbe et dire je vous aime 

 

Et rêver dans le soir où s'éteignent les voix 

 

 

 

C'est une chose au fond que je ne puis comprendre 

 

Cette peur de mourir que les gens ont chez eux 

 

Comme si ce n'était pas assez merveilleux 

 

Que le ciel un moment nous ait paru si tendre... 

 

 

 

Malgré tout je vous dis que cette vie fut telle 

 

Qu'à qui voudra m'entendre à qui je parle ici 

 

N'ayant plus sur la lèvre un seul mot que merci 

 

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle 

 

 

Louis Aragon

 

 

N'est-ce pas que ce fut une belle soirée, riche de belles rencontres, poétiques, romantiques...

Liza Lo Bartolo

ps : pour recevoir toutes les nouvelles publications, abonnez vous à ce blog ! C'est si facile !