Le voici enfin arrivé chez moi !

Un colis de mon dernier roman "Chiara, l'enfant de l'Etna". Je peux enfin expédier les livres que vous m'avez déjà commandés, dédicacés, bien entendu !

SDC12800

Des livres prêts à vous être expédiés si vous en voulez pour offrir autour de vous. Les  fêtes de fin d'année approchent. Pensez aux cadeaux !

 

 

4ème de couverture :

Ah l'histoire... D'abord la grande histoire, celle avec un grand H, qui s'inscrit dans les archives du temps, et l'autre, la petite histoire, celle gravée dans la mémoire et le cœur des enfants.

Cet été là, les enfants de l'île voient leur vie basculer. Le débarquement des alliés sur les côtes siciliennes est vécu comme une délivrance dans un fracas de fin du monde et une pluie de parachutes qui finiront en dizaines de robes blanches pour les petites filles. Chiara, l'ainée de la famille, petite héroïne du quotidien, nous donne une véritable leçon d'amour et de résistance.

Ce récit d'une guerre vue et racontée par les enfants donne à ce roman un ton particulièrement tendre, émouvant, parfois humoristique même lorsque les situations frisent le drame.

 

 

 

Extraits :

 

 

Maquignon de profession, il se rend à chaque nouvelle foire aux bestiaux. Avant la guerre, les affaires étaient florissantes. Il achetait, revendait, servait d’intermédiaire entre acheteurs et vendeurs. On le respectait pour sa rigueur et sa dureté en affaires. On le respectait aussi à cause de ses relations. Mais aujourd’hui… Que va t-il donc faire de Lucia ? Pourquoi l’emmène-il ? Son instinct maternel lui fait redouter le pire. La première fois, Chiara aurait volontiers mordu dans la chair de son cou, là où battait cette veine bleue,  sombre comme la nuit. Pour l’arracher d’un seul coup de dent.

 

 

Son cœur battait à tout rompre, cette nuit-là lorsqu’elle osa le questionner à son retour. Il revenait seul. La petite Lucia qu’il avait emmenée trois jours auparavant sur sa mule n’était pas revenue avec lui. Chiara se souvenait avec douleur du pressentiment qui l’avait envahie à l’annonce du père. « Prépare la petite, je l’emmène à Catania ».

 

 

Ces deux-là deviennent inséparables, pense Chiara. Fiona commence à grandir mais ne sait rien de la vie. « Il faut que je lui parle avant que ce ne soit trop tard. Après tout, Luigi a déjà douze ans, et qui sait, s’il n’a pas déjà le pipeau qui le démange. Ces deux-là sont à surveiller comme le lait sur le feu. Pourvu que Père ne se rende pas compte de leur attachement… » Toute à ces pensées qui la font rougir, Chiara va réveiller les enfants.

 

Chiara12_1_

 

10 € au lieu de 16 €

Pour le commander chez moi (avec la dédicace) : lizabardin(at)live.fr

 

 

 

Un autre extrait :

 

Cette montagne au sommet blanc de neige ! Comme elle est belle ! Les yeux encore gênés par la clarté du petit jour, la petite découvre l’Etna. Elle connait ce volcan. Pour elle, il s'agit de la "Montagne des Montagnes". Mongibello est son nom. Une montagne qui crache le feu et la cendre. Elle se souvient encore de cette nuit de l'été dernier, où Mongibello a explosé et saigné de sa lave rouge, pendant toute une journée et une nuit. Elle n'avait que quatre ans mais elle se souvient bien de l'évènement. Tout le village s'était déplacé sur les hauteurs pour admirer le spectacle qui n'avait heureusement rien de dangereux. Les yeux des enfants resteront longtemps fascinés par le rouge dégoulinant des pentes. C'était comme un long et large serpent de caramel sanglant. Aux questions des enfants les anciens expliquaient le travail de Vulcano, le dieu du feu et de la métallurgie. Celui-ci forgeait dans la chaleur du ventre de l'Etna l'armure d'Achille, le trident de Neptune, la cuirasse d'Hercule… Et toutes ces histoires qui surgissaient du fond des âges les remplissaient à la fois de terreur et de jubilation.

Et cette étendue toute bleue, au loin ? Toute bleue avec des moutons blancs dessus … La mer ? Elle en a déjà entendu parler. Comme c’est grand et beau ! On lui a raconté que Mongibello déverse souvent les flots de sa lave brûlante dans la mer pour y construire un palais de grottes pour les sirènes. Oh comme elle aimerait aller voir tout cela ! Et si c'était cela le but de son voyage ? Peut-être que son père a décidé de lui faire voir toutes les merveilles de la terre ? Brutalement, l’homme la soulève pour la déposer à terre.

 

Merci pour votre intérêt et votre commande par mail :

liza.bardin(at)live.fr

Liza Lo Bartolo Bardin